Imprimer la page

Vous êtes une entreprise S'engager sur son territoire Prévenir les discriminations dans l'emploi

Lors de votre recrutement, votre principale préoccupation est de trouver la bonne personne. Mais comment se basent votre sélection de candidats ?

La prise de décision fondée sur des valeurs, attitudes et convictions personnelles est génératrice de complications. Elle peut mener à la sélection de la mauvaise personne et à la discrimination. En revanche, la mise en place du processus ad hoc vous permettra de rencontrer rapidement une personne de confiance, à la hauteur de la tâche et garante d’une précieuse contribution pour votre entreprise.

Veiller à ne pas discriminer, c’est une question de sécurité juridique.

Lorsqu’une situation peut apparaître comme discriminatoire, l’entreprise doit établir que ses décisions reposent sur des éléments objectifs et ne relèvent pas d’un traitement discriminatoire…

Des actes de gestion courante peuvent, par manque de vigilance, être considérés comme illégaux : une offre d’emploi mentionnant un critère d’âge, des stages réservés systématiquement aux enfants du personnel, une sélection de CV subjective non basée sur les compétences attendues en lien avec le poste proposé, des différences de rémunération non justifiées, etc.

En pratique : La MEIF et ses partenaires vous proposent quelques outils pour vous prémunir de tout risque de discrimination, vérifier vos procédures pour le recrutement comme dans le déroulement de carrière de vos salariés.

 
La mixité des métiers


Au-delà de la question des inégalités de salaires, d’évolution, c’est également sur les choix professionnels que l’on constate des différences entre femmes et hommes. Les causes de ces inégalités sont profondes. Parents, professeurs, professionnels ont tendance à limiter des choix d’orientation en fonction du sexe. Et les jeunes eux-mêmes reproduisent ces clichés…

Quelques chiffres :

-L’emploi féminin se concentre aujourd’hui dans une douzaine de familles professionnelles sur un total de 87.
-Seuls 17 % des métiers, peuvent être considérés comme mixtes, c'est à dire comportant entre 40 % et 60 % des deux sexes.  
-En 2012, la rémunération annuelle nette d’un poste de travail occupé par une femme était inférieure de 25,7 % à celle d’un poste occupé par un homme. Si 15% de cet écart s'explique par du temps partiel, des ruptures de carrière ou des secteurs peu rémunérateurs, les 10% restant renvoient à des phénomènes discriminants.

La MEIF agit en faveur d’une plus grande mixité des Métiers.
Pour tous renseignements : 02 99 86 64 63

L’accès à l’emploi et à la formation des séniors


Le nombre de seniors inscrits à Pôle Emploi ne cesse de d'augmenter.  Les plus de 50 ans se trouvent confrontés à de nombreuses difficultées pour se replacer sur un marché du travail tendu. La MEIF mène des actions en faveur du public sénior : actions de formation spécifiques, VAE collective dans le secteur du numérique…